Blue Horse, la passion au service de la relation

Blue Horse, la passion au service de la relation

J’ai rencontré Candice il y a à peu près un an par le biais de notre partenaire Thibault Roca. 

Nos liens se sont tissés petit à petit, comme l’oiseau qui fait son nid. Nous avons beaucoup parlé, beaucoup échangé, beaucoup ri aussi. 

Candice est le type de personne, qui lorsqu’elle croise votre chemin, ne vous laisse pas indifférent. Elle a ce « pouvoir » de vous faire voir les choses différemment, sous un autre angle. L’approche est douce comme une plume, elle est sincère. Elle vous met « face à vous-même« . 

Son authenticité, son naturel, la simplicité et l’accessibilité de son approche en font une coach exceptionnelle. Elle fait partie de ces personnes qu’il fait bon rencontrer. 

Lorsqu’on discute avec Candice, les heures défilent. Le temps est suspendu. Elle écoute, guide et il n’y a jamais aucun jugement dans ses pensées, seulement de la bienveillance, de la passion et une envie indestructible d’aider le cheval et l’humain à se lier. Elle donne un nouveau sens à la relation. 

Je l’ai testé et approuvé. 

Nous sommes ravis de vous la faire découvrir, dans une interview exclusive !

Candice, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Candice Lauvergne, j’ai 38 ans, je partage ma vie avec mon conjoint et ma fille de 4 ans. Nous vivons actuellement sur Cluny en Bourgogne du sud, une région où j’ai vécu quelques années pendant ma jeunesse.

Cavalière depuis mon plus jeune âge et amoureuse des chevaux depuis toujours, j’ai conclu un pacte avec eux à l’âge de 4 ans : aider l’Humain à s’harmoniser avec les chevaux.

Raconte-nous ton parcours?

J’ai eu un parcours classique à mes débuts : cavalière de CSO en centre équestre en région parisienne (Poneyland d’Antony) – dirigé, à l’époque par Jacinte Giscard d’Estaing.  J’ai eu mon premier poney à l’âge de 9 ans (Ugor), avec qui j’ai partagé des années de complicité et avec qui j’ai gagné en compétition de nombreuses fois.

J’ai ensuite évolué à cheval, toujours dans la compétition CSO, en Bourgogne. J’ai beaucoup observé durant toutes ces années – les pratiques, les cavaliers, les relations des cavaliers avec leurs chevaux. J’ai développé mon sens de l’analyse en prenant du recul sur ce que je voyais.

J’ai poursuivi ma vie d’étudiante en commerce sur Paris. En 2004, à l’âge de 22 ans, je rentre en stage chez Triple galop (dirigeante Jacinte Giscard d’Estaing) agence en événementiel équestre, (Jumping Paris Bercy, Grande Semaine de l’élevage à Fontainebleau et prestataire de la FFE pour l’organisation générale du Generali Open de France). Je suis embauchée en 2005 et cette belle aventure durera jusqu’en 2014 (dernier Generali Open de France organisé).

En parallèle, je passe mon brevet d’animatrice. Je m’intéresse déjà beaucoup à l’approche à pied, lis tous les livres sur le sujet, pratique beaucoup avec les chevaux et donne des cours et stages dans les centres équestres déjà à ma façon. Mais je sens que ma voie se situe autre part, que dans toutes les lectures, il me manque un point essentiel : et l’Humain dans la relation ? et l’individu cheval ?

Je sens que je développe un don avec les chevaux : le magnétisme. Je mets en pratique en donnant des soins aux poneys et chevaux que j’ai « sous la main ».  Je traite des chevaux,  de la fatigue classique à un cheval atteint de coliques, ou de fragilités diverses. Et ça marche! Je continue ensuite de me former par la pratique avec Hervé, un magnétiseur plus avancé dans la lecture des énergies humaines, qui n’est pas du tout du milieu équestre. C’est un ami aujourd’hui.

De 2014, je prends la direction d’Equivallée Cluny où je gère un pôle événementiel et un centre équestre. Je me forme en parallèle et devient Equi-coach.

En 2016, je donne naissance à ma fille et je décide par la suite, en 2017, de créer Blue Horse.

En quoi consiste ton métier ?

 Mon métier consiste à accompagner l’individu « cheval » et l’individu « humain » et d’harmoniser les deux, et ce, quelque soit les objectifs du cavalier. Je suis à la fois coach et magnétiseur.

Je fais une lecture vibratoire et énergétique autour du cheval et de l’humain et je propose des exercices, parfois une réflexion ou une direction à suivre pour harmoniser le duo. J’accompagne aussi à distance – à la suite de mes stages.

Je prends également des chevaux au travail quelque soit leurs individualités et je les remets dans leurs propres énergies. Je fais ensuite  le lien avec le propriétaire ou futurs acquéreurs pour harmoniser le couple.

Je propose également des soins énergétiques en présentiel et à distance. 

Je me déplace sur des structures privées, chez des particuliers. Bientôt je pourrais accueillir mon activité chez moi avec mes chevaux. Je proposerais les mêmes prestations qu’aujourd’hui – avec l’avantage d’accueillir les chevaux extérieurs lors de stages, de pensions bien-être.

Tu proposes plusieurs types de prestations, peux-tu nous les présenter ?

En effet ! Afin que chacun puisse s’y retrouver, j’ai divisé mes prestations en 3 types :

  • Développement personnel : pour une personne qui souhaite avancer vers le bien-être, qui est sensible aux chevaux mais qui ne pratique pas de façon régulière. 

Dans ce cas, je mets mes chevaux à disposition pour l’accompagnement.

 

  • Préparation mentale : pour les cavaliers et leurs chevaux – avec des objectifs de compétition

La préparation mentale se fait de manière individuelle et/ou en équipe.Je propose également des stages en partenariat avec un professionnel du CSO afin d’allier la préparation mentale et le saut d’obstacle.

 

  • Team Building : s’adresse à des dirigeants ou des entrepreneurs.

L’objectif des team buildings est de développer son écoute pour gagner en efficacité. J’ai beaucoup travaillé avec des société spécialisées en marketing de réseau dans le but de développer la motivation des individus, à la fois individuellement et collectivement,  pour travailler plus efficacement.

  • Je propose également une formation énergétique sur 1 an (12 séances de 3h) pour le cheval et le cavalier. La formation se déroule aussi bien à pied que monté. Cette formation est dédiée aux cavaliers souhaitant apprendre à écouter l’énergie de leur cheval et être en harmonie avec lui.

Je travaille au développement d’autres projets de formations, qui sont à venir prochainement. 

Tu proposes également des prestations particulières pour le mois d'août, peux-tu nous en parler ?

Tout à fait ! 

A partir du 1er août et jusqu’au début de l’hiver :

J’ai crée un espace d’accueil éphémère au sein de Blue Horse à Cluny (71250) – pour le développement personnel (accompagnement sans chevaux).

A partir du 15 août:
J’accueille des personnes, en séances individuelles, pour un accompagnement en développement personnel et énergétique.

Public : personne qui souhaite se développer (présence à soi) tout en alliant la connexion avec les chevaux

Dans quel cadre les cavaliers font-ils appel à toi?

Les cavaliers font appel à moi pour développer leur confiance en eux, acquérir une meilleure connaissance de leur cheval, pour pratiquer des soins. 

C’est une approche naturelle, intuitive. Je donne des clés aux cavaliers pour améliorer leur relation à la fois avec eux-mêmes mais également avec leur cheval.

Quel(s) type(s) de cavalier(s) accompagnes-tu?

J’accompagne des cavaliers de tous types! Mon approche est ouverte (et convient) à  tous les chevaux et à toutes les  disciplines puisque le cœur de mon métier est la relation.

Une seule condition : un engagement du cavalier.

Je ne prends pas de cheval seul au travail pour une simple et bonne raison : le cheval changera avec moi et retournera dans ses « travers » avec son cavalier. Il s’agit d’un accompagnement pour aider le cavalier à accompagner son cheval.

Les stages sont-ils accessibles à tous?

Les stages sont accessibles aux adultes – avec ou sans cheval.

Je ne travaille pas avec des personnes en situation de handicap qui sont destinés à l’équitherapie ou à  l’équicie.

Quelles sont tes objectifs et tes ambitions ?

Mes objectifs et mes ambitions se rejoignent : je souhaiterais que mon approche soit reconnue au moins en France, voir à l’international.

Tu as choisi LVVC comme partenaire, pourquoi ?

Je suis heureuse de trouver une marque à la hauteur des valeurs de Blue Horse. Je m’entoure aujourd’hui de personnes honnêtes, compétentes et investies. C’est essentiel à notre réussite collective.

La créatrice est une femme professionnelle, créatrice et d’une très grande droiture. Et je trouve dans ses produits toute sa patte : des produits d’une grande qualité, avec de belles finitions, très doux et confortables. C’est pourquoi j’ai décidé de lancer ma ligne Blue Horse.

Comment te contacter ?

Je suis joignable : 

  • par téléphone : 06.08.31.65.80
  • par email : candice@blue-horse.fr
  • via mon site internet : https://blue-horse.fr/

Crédit photos : Laure Villain

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn